L'aGitation dans la BoîTe à outIls - textes - masculinisme
Un mouvement contre les femmes. Identifier et combattre le masculinisme
Etes-vous infectéE par les idées masculinistes ?
par Brochure antimasculiniste, 18 janvier 2010


Précision : les questions concernent la france et le québec.


1) Les hommes se suicident plus que les femmes.

a) C’est vrai. C’est parce que les hommes sont déstabilisés par les femmes qui changent, ils ont du mal à s’adapter, il y a un mal-être.
b) C’est vrai, c’est dur d’être un homme.
c) Si on tient compte des tentatives de suicide, globalement, il y a plus de femmes que d’hommes qui tentent ou parviennent à se suicider.


2) En cas de divorce d’un couple hétérosexuel, les femmes sont avantagées par la justice : elles obtiennent plus souvent la garde des enfants, quand elles la demandent aux juges, que les hommes.

a) C’est vrai. Il y a aujourd’hui une vraie méfiance de la part des juges envers les hommes.
b) Les mères obtiennent moins souvent la garde des enfants, quand elles la demandent, que les pères.
c) Les deux parents ont autant de chance d’obtenir, voire de partager cette garde.



3) Les hommes font aujourd’hui plus de tâches domestiques, en temps par semaine, que les femmes.

a) En effet, sous l’impulsion du féminisme, les femmes ont déserté la sphère domestique et les hommes se retrouvent aujourd’hui exploités.
b) C’est faux, les hommes n’en font, en moyenne, qu’un tout petit peu plus qu’il y a trente ans. Le travail domestique repose toujours sur l’exploitation des femmes.
c) Non, les femmes et les hommes sont à égalité pour ce qui est des tâches domestiques.



4) Le féminisme est il allé trop loin (est ce qu’on peut dire que les hommes sont discriminés aujourd’hui) ?

a) P’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non.
b) C’est sûr ! De plus en plus d’hommes sont terrorisés par les femmes.
c) Le féminisme ira toujours trop loin aux yeux des hommes qui veulent garder les privilèges liés à l’exploitation des femmes. Donc, non.


5) L’école est devenue inadaptée aux garçons. Ils sont plus que les filles à être en échec scolaire.

a) C’est faux. Leurs résultats jusqu’au lycée sont globalement moins bons que ceux des filles, mais ça ne les empêche pas de poursuivre leurs études et d’obtenir la plupart des postes les mieux payés.
b) C’est parce que les institutrices favorisent les filles.
c) C’est parce que l’école ne propose pas assez de cours de sport aux garçons, ils ont plus besoin de se dépenser physiquement que les filles.


6) Marie Trintignan a été assassinée par Bertrand Cantat le 27 juillet 2003. Pour vous, c’est :

a) Un drame inexplicable.
b) Dès qu’il s’agit des femmes, même les chanteurs « engagés » sont le plus souvent « dégagés ».
c) Comme le dit Hubert-Félix Thiéfaine à Bertrand Cantat, dans sa chanson Télégramme 2003 :
« J’ai très souvent pensé à toi [Bertrand Cantat] dans ce matin de juillet
Où et je t’ai vu traîner ta croix pendant que les idiots causaient
Le chagrin joue avec les lois
Et les lois jouent avec nos plaies
Et les salauds ne sont pas ceux qu’on croit
Car tout bascule à l’imparfait »



7) Une mère qui élève seule ses enfants, pour vous c’est :

a) Sûrement une personne qui doit avoir des difficultés financières vu que les pères n’ont pas vraiment comme priorité, en général, de payer les pensions alimentaires.
b) La preuve que les femmes accaparent les enfants et que les hommes sont aujourd’hui marginalisés.
c) Quand même moins bien pour les enfants qui n’ont pas tous leurs repères.



8) Une réunion féministe non mixte, pour vous, c’est :

a) Du sexisme anti-hommes. Si je peux, j’essaye de m’y opposer.
b) J’ai pas trop d’idée là dessus, je vois pas trop l’intérêt...
c) Une chose nécessaire pour penser le patriarcat de façon autonome, en dehors des regards masculins.






9) Féminiser les textes (écrire à la place du « neutre » masculin quelque chose pour inclure explicitement les femmes dans le propos. Au lieu de « un », écrire « un-e, unE ou encore une/un... ») ?

a) Et puis quoi encore ? C’est quoi ce diktat ? Y’en a marre du politiquement correct !
b) Je vois pas trop bien pourquoi on changerait les règles de grammaire... je vois pas l’intérêt.
c) Le soi-disant « neutre masculin » fait croire que les hommes sont le général et les femmes le particulier. Féminiser les textes rend la langue moins machiste.


10) Politiquement, sur les questions femmes/hommes, vous vous sentez proche de :

a) Christine Delphy/ Colette Guillaumin/ Clémentine Autain
b) Eric Zemmour/ Alain Soral/ Orelsan
c) Ségolène Royal/ Ni Putes Ni Soumises/ Jean Claude Van Damme


11) Quand les professions traditionnellement réservées aux hommes
sont de plus en plus occupées par des femmes...


a) C’est une avancée. Il faut que l’exclusion des femmes de certaines sphères d’activités cesse.
b) Est ce que les femmes seront aussi compétentes ?
c) C’est une attaque contre l’identité masculine. Ce mouvement doit s’inverser.



12) Les divorces peuvent être l’occasion d’accusations de violences physiques et/ou sexuelles des enfants envers leur père.

a) C’est un moment difficile et les enfants sont un peu perdus.
b) C’est bien la preuve que la mère manipule les enfants pour favoriser ses intérêts.
c) C’est le moment où des non-dits ressortent parfois, notamment sur les violences. Il faut soutenir la parole de ces enfants.


13) Pourquoi est ce qu’on ne parle pas des hommes battus (dans un couple hétérosexuel) ?

a) Parce que la pensée unique féministe a imposé une loi du silence là dessus.
b) Parce que les femmes forment l’immense majorité des personnes battues et que les efforts se concentrent là où les besoins sont les plus importants et les plus urgents.
c) Parce qu’ils n’osent pas parler.


14) Si on prend la moyenne des couples et familles hétérosexuelles, on voit que les femmes font encore les ¾ du travail à la maison et du travail lié aux enfants.

a) C’est la preuve qu’elles exercent le pouvoir à la maison.
b) Si les hommes en font moins à la maison, c’est parce qu’ils en font plus à l’extérieur et rapportent de l’argent pour la famille.
c) L’hétérosexualité est encore dans la plupart des cas synonyme d’exploitation des femmes par les hommes dans la sphère domestique






15) Aujourd’hui :

a) Le patriarcat se porte bien, malheureusement.
b) L’égalité des sexes est atteinte.
c) Les féministes sont allés trop loin : les femmes dominent les hommes.















Calcul des points :


Réponse/question 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15
a) 7 7 7 3 0 3 0 7 7 0 0 3 7 7 0
b) 3 0 0 7 7 0 7 3 3 7 3 7 3 3 3
c) 0 3 3 0 3 7 3 0 0 3 7 0 0 0 7






Si vous avez de 60 à 112 points : Masculinite aiguë

La crise des hommes vous inquiète. Vous êtes sûrement un homme, d’ailleurs. Vous pensez que les féministes sont allées trop loin, et que les hommes sont aujourd’hui dominés, discriminés par une société qui est devenue « anti-hommes ». Vous avez peut-être regardé les médias ces derniers temps, et/ou vous avez ouvert récemment le livre d’un psychologue médiatique. Vous appréciez sans doute les idées d’Eric Zemmour, d’Eric Verdier, d’Alain Soral...
Vous auriez préféré vivre dans la société de vos parents, où chacunE était à sa place. Vous pensez que les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus, que l’égalité tue le désir... Si vous militez, vous trouvez que la féminisation des textes, c’est lourd, que les espaces non-mixtes, ça exclut les hommes, vous pensez que s’il y a si peu de femmes dans la militance, c’est parce que ça les intéresse pas, vous aimez croire et dire que le féminisme, c’est un truc de bourgeoises [1].

Que cette brochure soit (un peu) l’occasion pour vous d’ouvrir les yeux ! Vous avez été gravement infecté par les idées masculinistes ! Votre vision de la société est complètement opposée à tout ce que montrent les enquêtes sérieuses. Non, le patriarcat n’est pas mort, il se porte très bien, hélas. La classe des hommes opprime toujours la classe des femmes. Et vous dans tout ça ?


Si vous avez de 11 à 59 points : Masculinite ordinaire

Le féminisme a gagné. Ça y est. On vit dans une société égalitaire, ou presque. Vous aimeriez qu’on arrête de vous parler de patriarcat, de réunions non mixtes, etc. C’est FI-NI ! Continuer alors que les femmes ont aujourd’hui autant que les hommes, ce serait faire du sexisme à l’envers. Vous vous pensez sûrement neutre, ni vraiment féministe, ni vraiment antiféministe, mais ici comme un peu partout, la neutralité est une vieille blague... En refusant de voir (ou en n’essayant pas) les inégalités qui frappent encore aujourd’hui les femmes, vous contribuez à rendre invisible le patriarcat, et ça, ça sert quels intérêts ?
Si cette brochure pouvait (un peu) contribuer à vous montrer quels mensonges ont été répandus sur les rapports femmes/hommes et le féminisme depuis les années 1980, ce serait déjà pas mal. Si vous en déduisiez que votre neutralité est truffée de ces manipulations, ce serait génial !


Si vous avez de 0 à 10 points : Vous êtes immuniséE !

Le masculinisme ne vous a pas atteintE. Par sensibilité politique et/ou par connaissance des enquêtes féministes, vous avez évité tous (ou quasi) les lieux communs masculinistes. Cette brochure ne vous apprendra rien de fondamentalement nouveau, au mieux ce sera peut-être une synthèse utile qui vous aidera à connaître (heureusement, de loin)... les masculinistes.



Sommaire de la brochure/télécharger

[1Christine Delphy, « Nos amis et nous (Troisième partie), La haine des femmes déguisée en amour des prolétaires » http://lmsi.net/spip.php?article429





Retour au sommaire