Pervers narcissique 2
La termite brailleuse, 29 octobre 2012

Cette semaine la suite de cette histoire en trois parties qui fait écho au constat de l’association sos-femmes :

"Physique, psychologique, verbale, émotionnelle, sexuelle, économique … la violence [conjugale] se manifeste sous des aspects très variés.

Une femme peut être atteinte dans son intégrité physique : gifles, coups de poings, coups de pieds, sévices, strangulations. Son conjoint peut avoir recours à tout objet lors de l’agression : brûlures par cigarette, coups portés au moyen d’une ceinture, utilisation ou menace d’une arme telle que couteau, fusil, outils, etc.

La violence peut consister à dénigrer, humilier, dégrader la femme dans sa valeur en tant qu’individu ou se manifester par des attaques verbales, des scènes de jalousie, des menaces, un contrôle de ses activités, des tentatives pour l’isoler de ses proches et de ses amiEs pouvant aller jusqu’à la séquestration.

Il peut arriver que la femme ait à subir des relations sexuelles sans consentement et/ou sous la contrainte, éventuellement accompagnées de brutalités physiques, d’insultes, de scénarios pornographiques humiliants, voire de viols collectifs.

Un homme contraignant une femme non consentante à avoir des relations sexuelles avec lui commet un viol s’il y a pénétration (pénalement, il s’agit d’un crime), une agression sexuelle s’il n’y a pas pénétration (pénalement, il s’agit d’un délit), même si les deux personnes sont mariées.

Enfin, peut s’exercer une violence de nature économique, entraînant pour la femme une privation de moyens ou de biens essentiels, un contrôle ou une spoliation, même lorsque la femme a une activité rémunérée."

bd féministe

Suite et fin la semaine prochaine !

N’oubliez pas : vous pouvez témoigner pour voir votre histoire traduite en BD. Cliquez ici