Viens chez moi, j’habite chez mon copain ! 6

Aujourd’hui 8 mars, journée des droits des femmes et malgré notre cohérence, nos revendications sont encore raillées. En marge des manifestations de femmes en grève, des hommes (encore et toujours) ne considèrent pas nos paroles, continuent à les dévaluer et à s’en moquer. Ce que nous disons a une valeur, au même titre que ce que peut dire n’importe quel homme !

Faut il avoir honte de soutenir les revendications féministes ? Certaines femmes se moquent également de cette grève.

Que faut-il faire pour qu’enfin nous soyons prises au sérieux en manif, à la maison ou au boulot ?
Davantage de manifestations de femmes afin que ça ne soit plus un évènement ponctuel, annuel, "extra-terrestre", mais quelque chose de continu avec des actions visibles régulières qui marquent l’inconscient collectif ?

Que faire pour que ce sexisme ordinaire laisse place à une prise de conscience générale du jugement déprécié des femmes, de leurs paroles et de leurs actions ?

Pour que chaque jour soit un 8 mars,
Osons le féminisme tant qu’il le faudra !

bd féministe

L’avant dernier épisode de Viens chez moi, j’habite chez mon copain, la semaine prochaine..