Viens chez moi, j’habite chez mon copain ! 4
La termite brailleuse, 26 février 2012

Quatrième épisode de Viens chez moi j’habite chez mon copain sur huit...

Quelles stratégies développent certains hommes pour garder sous leur coupe une femme qu’ils disent aimer ?

Éloigner cette dernière de ses amies, de ses connaissances, de ses diverses activités afin qu’elle devienne dépendante de la seule personne qui lui reste (lui). Dans cette situation, l’homme dénigrera toutes les relations de l’autre (surtout les "meilleures amies") et il deviendra la bouée de sauvetage qu’elle ne peut quitter dans cet océan de solitude.

Il devra tenter de maintenir la relation "privilégiée", exclusive entre les deux personnes de son couple, afin qu’il n’y ait pas d’éloignement possible lié à une prise de conscience qui pourrait venir d’une réflexion extérieure ; il faut éviter à tout prix qu’un sursaut de lucidité puisse libérer la prisonnière des quatre murs de sa cuisine.
Plus madame sera occupée par les diverses tâches ménagères, moins elle réfléchira à sa condition et plus elle embellira la vie de monsieur qui aura désormais une esclave qui satisfera tous ses désirs (malgré sa dure journée de labeur au travail, mais qui n’est jamais aussi rude que celle de monsieur, hein ?!), et elle se contentera de parfaire le bonheur de son maître.
Et pour cimenter le tout rien de tel qu’un mariage (c’est si romantique !), ou mieux : un bébé... (c’est tellement mignon, areu !)

bd féministe

Soulignons au passage la grâce "innée" de ces charmants princes quant à leurs attributs... Oui-oui, très élégant tout ça...
Pourquoi nous on peut pas faire pareil ? Il paraît que les filles c’est des princesses, alors : que diable ! Imitons ces princes, grattons-nous la chatte et vive l’égalité !

La semaine prochaine, la suite...